Skip to content

Sorcellerie

Une ex-sorcière témoigne : Hollywood relâche des malédictions à travers ses films

Jenny Weaver est née dans une fa- mille chrétienne, mais à l’adolescence, après avoir vu un film sur de jeunes sorcières, elle se prend d’intérêt pour la sorcellerie. Elle apprend rapidement à utiliser les énergies, manipuler les forces et tous les outils du New Age. Puis elle tombe dans la drogue et dans la dépression avant de retrouver le chemin de la foi et d’être ramenée à nouveau à la lumière par l’amour de Dieu.

Aujourd’hui, elle témoigne des méfaits des films de Hollywood qui font la promotion de la sorcellerie. Certains dessins animés demandent aux enfants de répéter des formules magiques pour s’amuser. Pour Jenny Weaver, ce n’est pas du jeu, c’est une véritable école d’initiation à la sorcellerie. Lors du tournage du film «The Craft», par exemple, une sorcière a été invitée sur le plateau pour guider les actrices dans leur pratique de la magie noire. Certaines marques de maquillage et de cosmétiques que nous utilisons tous les jours sont dédiées à la sorcellerie. Des kits de sorcellerie sont vendus dans les supermarchés, à côté des jouets. Pour Jenny Weaver, qui est aujourd’hui chanteuse de louange, il s’agit d’un problème très grave qui passe inaperçu dans les Eglises puisque beaucoup de familles chrétiennes introduisent ce genre de film dans leur maison.

Publicité

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 4.30 pour 1 mois

Abonnement SpirituElles Web 3 ans

CHF 59.00
Accès à tout le contenu digital

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 39.00
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Publicité