Skip to content

A perte de vue…

La chronique SpirituElles de Geneviève Radloff

J’ai le bonheur d’habiter une ville qui possède non pas un château mais deux. Perchés chacun en haut d’une montagne, ils sont visibles à des kilomètres à la ronde. Le soir, éclairés, ils brillent comme deux anges gardiens placés là pour veiller sur la ville.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Conjuguer tradition et émancipation

Tradition et émancipation sont-elles vraiment compatibles ? La question n’est pas simple. Dans une contrée de Thaïlande, Chonnipa, 13 ans, a su trouver un bel équilibre pour réaliser son rêve : devenir professeure d’anglais. Voici…

Publicité