Skip to content

Comment distinguer un bon d’un mauvais conseil?

© Istockphoto
Des avis, on en reçoit à tout moment, y compris de chrétiens bien intentionnés. Comment savoir lesquels écouter? Quelques pistes.
Nathania Clark

Face aux choix importants de la vie, il est précieux de recevoir des conseils, particulièrement lorsque la décision à prendre n’est pas facile. Pour ceux qui mettent leur foi en Jésus, les choix s’inscrivent dans une recherche de la volonté de Dieu, qui n’est pas toujours évidente à discerner. Dès lors, quand on demande un conseil, comment différencier entre le bon et le mauvais?

Des balises claires

Publicité

Pour un grand nombre de questions, la Bible offre des balises claires qui nous indiquent ce qui est bon et ce qui ne l’est pas, de façon générale et universelle. « Heureux l’homme (ou la femme) qui ne marche pas selon le conseil des méchants » (Ps. 1, 1) ou encore: « Je ne m’assieds pas avec les hommes faux, je ne vais pas avec les gens dissimulés » (Ps. 26, 4).

C’est une invitation à choisir la compagnie de personnes véridiques, qui agissent avec droiture et sans calculs. En clair, quelqu’un qui inciterait à mentir, frauder le fisc, tromper, agir égoïstement, etc. n’est pas une personne de bon conseil.

 Dieu se charge de définir quel genre de Père il est.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Publicité