Skip to content

Pèrsécution

Trois infirmières accusées de blasphème

Quel est le point commun entre Tabitha Nazir Gill, Newish Urooj et Mariam Lal ? Ces trois infirmières chrétiennes pakistanaises sont accusées de blasphème selon la définition du code pénal en vigueur dans leur pays.

Pour sa part, Tabitha Nazir Gill a été frappée et dénoncée par ses collègues de travail, car elle aurait dit à une patiente sur le point d’accoucher qu’elle allait

Publicité

« prier » pour elle. L’accusation a été levée, mais Tabitha vit cachée avec sa famille. En effet, elle craint pour sa vie car la vindicte populaire est encouragée dans cette région du monde, notamment pour les crimes de blasphème.

Les deux autres infirmières, Newish Urooj et Mariam Lal, sont accusées d’avoir déchiré un autocollant sur lequel était inscrit un extrait du Coran. Dans leur cas, elles risquent la prison à perpétuité ou la peine capitale.

Pour rappel, d’après l’Index mondial de persécution des chré- tiens de l’ONG Portes Ouvertes, le Pakistan est le cinquième pays le plus dangereux au monde pour les chrétiens.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Abonnement SpirituElles Web 3 ans

CHF 31.78
Accès à tout le contenu digital

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 25.63
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Le chiffre

« Seules 55% des femmes sont pleinement en mesure de faire des choix en matière de santé et de contraception et d’accepter ou de refuser d’avoir un rapport sexuel », indique le dernier rapport annuel…

Publicité