Skip to content

Le point sur la précarité menstruelle

En France, près de deux millions de femmes sont confrontées au problème de précarité menstruelle. Elles n’ont pas accès aux protections hygiéniques, dans la plupart des cas, pour des raisons financières. D’après un communiqué du ministre de la Santé Olivier Véran, «cette situation porte atteinte à leur dignité, constitue un frein à l’insertion de milliers de femmes en situation de précarité et augmente les risques de déscolarisation. C’est également un facteur de risque pour la santé en cas de renouvellement insuffisant des protections».

En France, près de deux millions de femmes sont confrontées au problème de précarité menstruelle. Elles n’ont pas accès aux protections hygiéniques, dans la plupart des cas, pour des raisons financières. D’après un communiqué du ministre de la Santé Olivier Véran, «cette situation porte atteinte à leur dignité, constitue un frein à l’insertion de milliers de femmes en situation de précarité et augmente les risques de déscolarisation. C’est également un facteur de risque pour la santé en cas de renouvellement insuffisant des protections».

Chaque année, en France, ce sont 130 000 jeunes filles qui manquent l’école presque une fois par mois parce qu’elles n’ont pas les moyens de se procurer des serviettes hygiéniques.Cette situation pourrait s’aggraver avec l’augmentation de la précarité chez les étudiantes en raison de la crise sanitaire. La bonne nouvelle, c’est la mise en place de distributeurs de protections hygiéniques gratuites dans les résidences étudiantes en début d’année 2021.

Publicité

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnement SpirituElles Web 3 ans

CHF 59.00
Accès à tout le contenu digital

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 39.00
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 4.30 pour 1 mois

Publicité