Skip to content

Prier pour les autres

La prière d’intercession joue un rôle important dans la foi. Réflexions sur le bien-fondé de cette démarche et conseils pour bien la vivre

Les bienfaits d’une prière décentrée de soi
-La prière d’intercession nous fait échapper au cercle de fer de l’égocentrisme qui nous enserre de plus en plus puisqu’elle est tournée vers les besoins des autres.
– C’est la meilleure expression de notre amour pour les autres. Si nous aimons vraiment quelqu’un, nous souhaitons pour lui le plus grand bien à tous les égards: physiquement, moralement, spirituellement et nous savons que seul Dieu est capable de réaliser tous ces souhaits.
– C’est un témoignage de reconnaissance pour toutes les prières dont nous avons bénéficié, car sans la prière d’autres chrétiens pour nous, nous n’en serions sans doute pas là aujourd’hui. Par les intercessions réciproques, les liens entre chrétiens se resserrent, leur unité en Christ se consolide et ils s’aident à croître.
– C’est l’un des meilleurs témoignages de notre foi: je prie parce que je crois que cela changera les choses, que Dieu ôtera les obstacles du chemin de la personne pour laquelle je prie, qu’il la protégera, la guérira, etc. La prière est un témoignage, une mise en pratique de notre foi.
–CREDIT–
– La prière d’intercession renforce notre communion avec Dieu.
D’après «Les uns les autres», alfred Kuen, Éd. Emmaüs

Quand Dieu inspire la prière
Prier pour les autres demande du temps. tout
d’abord pour discerner ce qu’il convient de demander.
une fois cela établi, la prière demande
de la persévérance. On peut bien «demander une
fois» à Dieu, mais Dieu aime qu’on le prie, qu’on
passe du temps avec lui.

Imaginons qu’une de nos proches amies soit atteinte
d’un cancer: cela fait des mois que l’on prie
pour sa guérison au point qu’on ne sait plus comment
la demander à Dieu, mais peut-être que cette
prière n’est pas celle dont notre amie a réellement
besoin. Peut-être a-t-elle, dans sa situation présente,
une autre aspiration que Dieu seul connaît. On
peut alors lui demander: «Montre-moi comment
te prier pour elle» et soudain, autre chose viendra
à notre esprit: «prendre soin de ses enfants, prier
pour qu’elle supporte au mieux sa chimio, qu’elle
ait un signe d’encouragement pour sa journée».
Un ami dont l’épouse était malade depuis de
nombreuses années me disait que leur couple ne
se sentait jamais autant soutenu que lorsque les
prières des autres avaient «une vitesse de croisière
régulière, peut-être un peu pépère, mais durable».
Il ne croyait pas beaucoup aux prières «grand
coup d’accélérateur» suivie de «roue libre».

Publicité


Les pense-bêtes de prière

La liste Chaque jour de la semaine a son petit groupe de personnes que l’on recommande à Dieu. Un semainier à la cuisine Sur le frigidaire, un semainier portant la thématique prière côtoie les horaires des enfants. On y note chaque jour une personne ou une oeuvre spécifique. Le cahier de prière On inscrit les sujets de prière et leur exaucement. Cela permet de voir combien Dieu agit de façon étonnante et sur la durée. Photophores Le photophore bricolé soi-même porte le nom d’un proche: le soir, lorsqu’on l’allume pour l’ambiance, une petite pensée monte vers Dieu, le temps de la durée de la bougie… et puis on change de nom. Avec les enfants Les enfants ont souvent à l’esprit des personnes auxquelles on n’aurait peutêtre pas pensé: les voisins du dessous, la petite copine d’école, la caissière de notre supermarché, etc.

Thèmes liés:

Les 7 églises de l’apocalypse.

Sortie n 2020, cette série documentaire d’Etienne Magnin (réalisateur) et de Christophe Hanauer (créateur et producteur) nous emmène à la découverte du contexte historique et archéologique des sept Eglises de l’Apocalypse de Jean. Coup de…

Publicité