Skip to content

Une amitié à sens unique?

© Alliance Presse
Que faire lorsqu’on s’investit dans une relation mais que l’autre ne semble pas y mettre autant d’entrain que nous ?
Natacha Horton

« Quand on initie les rencontres, qu’on invite, qu’on écrit et que l’autre ne le fait pour ainsi dire jamais, c’est un signe », explique Stéphanie, 33 ans. Le sentiment d’être les seules à entretenir l’amitié, elles sont plusieurs à le partager : « Je relance par des messages, je fais des cadeaux aux anniversaires, j’envoie des cartes postales, des vœux… mais j’ai le sentiment que si je ne fais rien, il n’y a plus de contact », raconte Annick, 41 ans.
Parfois, c’est propre à toutes les amitiés, parfois à l’une en particulier. La vérité, c’est que lorsque l’on pose la question aux femmes, elles savent en général très bien dans quelle catégorie elles se trouvent : celles qui entretiennent la relation, ou celles qui savent qu’elles font (trop) peu d’efforts.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Publicité