Skip to content

«Je me sens appelée à travailler à 100%»

© iStockphoto
Senior manager en communication, cette jeune femme est convaincue que la meilleure chose qu’elle puisse offrir à sa famille, c’est d'exercer un emploi à 100%. Conseils aux mères qui vivent leur travail comme une vocation.
Rébecca Reymond

«Au terme de notre vie, nous serons toutes tenues responsables du travail que nous avons accompli pour que le Royaume de Dieu s’installe sur terre», s’exclame Sarah Decorvet, 35 ans. Pour elle, en tant que femmes, notre appel est rendu plus complexe par la maternité: «Il est généralement admis que, quels que soient nos talents, notre formation, ou nos désirs, le seul « choix » véritablement chrétien consiste à mettre notre carrière entre parenthèse et à nous consacrer entièrement à notre famille. Pour moi, il était clair que Dieu m’appelait à continuer de travailler à 100%.»

Dossier: Ambition
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois
Viviane souriante sous son parapluie

Le célibat, porteur de vie !

Après une rupture amoureuse difficile, Viviane, physiothérapeute de 31 ans, décide de confier sa vie à Dieu de manière plus absolue. Ce choix a changé le regard qu’elle porte sur son célibat. Rencontre.

Publicité