Skip to content

Gentillesse: quand la bienveillance devient complaisance

© iStockphoto
La gentillesse a ses limites. C’est du moins ce que relève Sharon Hodde Miller, auteure du très explicite Nice (Gentilles, éd. Baker books). Zoom sur le revers de la médaille de cette qualité.
Rébecca Reymond

Etre gentille. Agréable. C’est une qualité lorsque cela débouche sur de la bienveillance envers autrui.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 / mois

Publicité