Skip to content

Gare au sucre !

«Après deux semaines de régime sans sucre, je n’ai plus ressenti l’envie absolue de sucré», affirme Magalie, quinquagénaire. Elle avait choisi de passer à une alimentation plus saine et donc de se débarrasser d’une addiction importante au sucre. Elle précise cependant qu’elle s’est uniquement contentée de diminuer les sucres raffinés…
Alexia Huet

«Après deux semaines de régime sans sucre, je n’ai plus ressenti l’envie absolue de sucré», affirme Magalie, quinquagénaire. Elle avait choisi de passer à une alimentation plus saine et donc de se débarrasser d’une addiction importante au sucre. Elle précise cependant qu’elle s’est uniquement contentée de diminuer les sucres raffinés et ajoutés, car éliminer complètement les glucides de son alimentation – par exemple les sucres lents des féculents – peut avoir des effets néfastes sur la santé et le moral.

Sucre caché, effets évidents

Plusieurs études montrent que les Français consomment deux fois plus de sucre que ne le recommande l’Organisation Mondiale de la Santé. Mais comment en éviter la consommation excessive, sachant qu’il se cache là où on ne l’attend pas: dans les sauces tomates, la salade de carottes toute prête, les plats préparés, les pizzas, certaines charcuteries, etc.?

Le sucre fait réagir le pancréas en produisant de l’insuline, l’hormone qui régule le taux de glycémie dans le sang. Une forte consommation de sucre engendre une production plus forte d’insuline, entraînant ainsi une chute importante du taux de glycémie. S’ensuit alors la tension artérielle, du stress et des dérèglements hormonaux.

De plus, comme le taux de glycémie baisse, le cerveau réclame de nouveau du sucre, ce qui enclenche un cycle sans fin. Ces envies se transforment ensuite en une addiction potentiellement aussi forte que tout autre produit (par exemple, la cocaïne).

Libérée de l’emprise du sucre

Une consommation réduite de sucre peut libérer de l’addiction, comme l’ont expérimenté Magalie et bien d’autres femmes. Cependant, comme dans toute addiction, un manque peut se faire ressentir assez rapidement et rendre le moral très fragile. Magalie a testé le régime sans sucre pendant une période de quatre mois: «Ces mois ont été difficiles psychologiquement, et j’ai souffert d’une perte de concentration et de créativité.» Par contre, la perte de poids était au rendez-vous.

D’autres, comme la fille de Magalie, ont pu constater «un sentiment de légèreté et de nouvelle énergie» alors qu’elle suivait le même régime. Ce qui l’amène à conclure que nous sommes toutes différentes.

Des avantages accessoires

Puisqu’une consommation excessive de sucres ajoutés génère des maladies et affaiblit le système immunitaire, on se retrouve plus souvent chez le docteur ou le dentiste. C’est bien connu, le sucre est l’un des responsables de la formation de caries, mais également de migraines et de maladies cardiaques. Donc limiter notre gourmandise en viennoiseries et boissons sucrées peut faire autant de bien à la santé qu’au portefeuille.

L’expérience de Magalie prouve qu’il est possible d’être libérée de cette forme d’addiction inconsciente, contraire au bien que Dieu veut nous donner. Par ailleurs, la Bible affirme que notre corps est le temple du Saint-Esprit (1 Cor. 6, 19). Raison de plus d’en prendre soin et de s’y sentir bien.

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Abonnement SpirituElles Web 3 ans

CHF 31.78
Accès à tout le contenu digital

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 25.63
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Publicité