Skip to content

Apprendre à dire « non »

Dire « non » n’est pas toujours bien reçu, selon les situations. Or, s’affirmer par la négative est la preuve d’un bon positionnement. Explications.
Christelle Bankolé

Emilie a dû attendre d’avoir des enfants pour réellement apprendre à dire « non »: « J’ai le syndrome de la fille parfaite qui ne veut pas décevoir. Avec eux, j’ai été obligée de poser des priorités. J’ai dû apprendre à refuser et surtout à rester sur mes « non » ». Car souvent, la femme se voit jongler entre les demandes familiales, conjugales, professionnelles, sociales et religieuses au point de se sur-adapter, ne plus entendre ses propres besoins et ne plus savoir comment s’affirmer. 

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

6 Simple… de renforcer votre immunité!

C’est certain, 2020 n’est pas une année comme les autres. Si le confinement a encouragé les petites habitudes qui fragilisent notre organisme, en créer de nouvelles peut tout changer. Voici quelques pistes simples pour renforcer…

Publicité