Skip to content

Belle mais pour qui?

La beauté féminine fait tourner les têtes et chavirer les cœurs, c’est bien connu. Mais faut-il offrir notre beauté à tous ? Réflexion. Découvrez les autres articles du dossier sur la "beauté".
Jennifer Link

Dans un monde où les normes de beauté sont toujours plus astreignantes, comment nous situer? Si l’apôtre Pierre nous dit que notre beauté «doit être cachée à l’intérieur de (nous)-mêmes» (1 Pi. 3, 3), chercher à plaire par sa beauté physique demeure un désir légitime. Quelles limites la Bible nous impose-t-elle? Mais surtout, pour qui devons-nous nous faire belles?

Se faire belle pour soi?
Une conseillère en image a proposé la question suivante: «Si je devais me rencontrer aujourd’hui, qui dirais-je que je suis au vu de ma tenue vestimentaire?». En d’autres termes, la tenue vestimentaire d’une femme est très révélatrice de la perception qu’elle a d’elle-même. Prendre soin de notre corps nous aide à avoir une bonne image de nous-mêmes. Accordons-nous avec notre propre notion de beauté et faisons-nous belle avant tout pour nous! Nous aurons ainsi plus de facilité et de confiance pour nous ouvrir aux autres.

Publicité

Se faire belle pour les autres?
Nous pouvons tout à fait nous faire belles pour les gens que nous côtoyons. Se coiffer avant de sortir de chez soi ou dégager un parfum plaisant est une manière d’être agréable pour autrui et de refléter un bien-être. Harmoniser son apparence avec sa beauté intérieure renvoie aux autres une image cohérente et unifiée de son être. Les gens auront d’autant plus de plaisir à être en notre présence, et nous pouvons ainsi refléter au mieux la beauté de Dieu.

Se faire belle pour son mari?
Certaines femmes soucieuses de leur beauté intérieure négligent de soigner leur apparence. Toutefois, la Bible ne condamne pas la beauté physique. Bien au contraire, dans le Cantique des Cantiques, on retrouve le discours d’un jeune homme qui fait l’éloge de sa fiancée. Ces poèmes d’amour reflètent l’importance de la beauté au sein du couple. Gardons à l’esprit aussi ceci: «Ce n’est pas la femme qui est maîtresse de son corps, mais son mari»
(1 Cor. 7, 4) et inversément. Il s’agit donc de prendre conscience que son corps appartient aussi à son mari. Lui faire plaisir est une façon de l’honorer.

Se faire belle pour Dieu!
Dans la Bible, nous trouvons quelques mises en garde concernant l’usage que nous faisons de notre corps: «Ne savez-vous pas que vos corps sont les membres de Christ? (…) Vous ne vous appartenez pas à vous-mêmes (…) Rendez-donc gloire à Dieu dans votre corps!» (1 Cor. 6, 15; 19-20). Ces versets nous invitent à rester décentes dans la manière de nous vêtir ou de nous maquiller afin d’éviter, par notre séduction, d’aller à l’encontre de la gloire de Dieu. Honorons Dieu en prenant soin de sa création au travers d’une attitude saine. Ainsi, faisons-nous belles pour notre Créateur! La beauté vient de lui!

Jennifer Link

Dossier: Beau
Thèmes liés:

Une complémentarité spirituelle?

Que dit la Bible de la complémentarité homme-femme? Comment la développer dans nos Églises? Entretien avec Mary Cotes, pasteure baptiste et auteure de Quand les femmes se mettent à l’œuvre (éd. Farel).

Publicité