Skip to content

J’ai eu un nouveau désir, celui de tout recommencer

© Istockphoto - DR
Convertie il y a cinq ans à l’université, Célicia décide de s’engager auprès de Jeunesse en Mission. Les six mois passés à l’Ile Maurice ont transformé sa vision de la foi et l’ont préparée à sa future activité professionnelle. Entretien.
Arielle Hlady

Est-ce que partir en mission a été un changement soudain pour vous?

Quitter mes études n’a pas été difficile. À 22 ans, j’avais soif de justice sociale, je voulais consacrer ma vie à une cause noble et quand je me suis convertie par le biais de deux amis, j’ai trouvé le sens de ma vie à travers la justice de Dieu. Avant ma conversion, j’avais le monde à mes pieds, mais j’ai vite compris ce verset qui dit: «Que me vaut de gagner le monde si je perds mon âme?» (Marc 8,36).
J’ai eu un nouveau désir dans mon cœur; celui de tout recommencer. Ce changement a tout de même été rapide et a représenté un défi personnel, car j’ai grandi dans le confort, sans jamais quitter mes parents, ni ma ville. Fille unique, la communauté n’était pas mon truc et savoir que j’allais vivre avec 80 personnes de cultures différentes à l’autre bout du monde m’a beaucoup inquiétée.

Publicité

Dossier: La vie n’est pas un long fleuve tranquille
Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 39.04
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 4.31 pour 1 mois

Abonnement SpirituElles Web 3 ans - NE PLUS UTILISER

CHF 59.06
Accès à tout le contenu digital

Des histoires de genre

Elles se sont lancées... Depuis octobre 2022, deux chrétiennes, Liliane 54 ans et Olivia 60 ans, enregistrent des podcasts sur le sujet de l’homosensibilité. Elles savent de quoi elles parlent, puisqu’elles sont toutes les deux…

Publicité