Skip to content

Elles prient pour les écoles

« Mères en contact » fête quinze ans d´existence en Suisse. Chaque semaine, des mères consacrent une heure pour prier pour les écoles, les enfants et les enseignants. Entretien express avec leur vice-présidente suisse, Christina Buechi

Quelle est la vocation de mères en contact ?
Que les mères prient pour les écoles, les écoliers et les enseignants dans le plus grand nombre de localités. Parallèlement, notre objectif est que des femmes puissent expérimenter la présence concrète de Dieu. Nous voyons régulièrement combien il nous prend au sérieux, nous écoute et répond à nos inquiétudes.

Quel bilan tirez-vous de vos quinze années d´existence ?
1400 groupes ont été créés en Suisse. Et le nombre est en constante augmentation. Elles sont parfois deux, trois mères ou plus à se retrouver une heure par semaine. Au-delà des chiffres, de nombreuses mères ont réalisé ce que Dieu a fait pour elles et pour leurs enfants.
–CREDIT–
Mais quels effets produisent donc ces prières ?
Des situations difficiles trouvent régulièrement des solutions. Ici, un cas de violence pour lequel nous avons prié s´est soudainement arrangé. Ailleurs, après plusieurs semaines de prière, un enfant exclu et solitaire cesse d´être l´objet de moqueries et trouve des amis. Le plus souvent, ce sont des petites situations qui changent.

Publicité

Les écoles connaissent-elles votre engagement ?
Normalement, notre prière est un service silencieux. Les rencontres ont lieu chez une maman. Mais nous souhaitons aussi encourager les enseignants.
Lorsque et si cela nous paraît adéquat, nous prenons contact avec la direction de l´école. En cas d´accord, nous nous manifestons avec une attention déposée dans la salle des maîtres par exemple.

Pourquoi donc prier en groupe ?
Dans un groupe, une mère trouvera du soutien par rapport aux situations qui durent. Combien de fois, lorsqu´une femme est gagnée par le découragement, la prière d´une amie l´aidera à persévérer !

SpirituElles

Article tiré du numéro SpirituElles – Septembre à Novembre 2008


15 ans, une conférence

Après quinze ans, un certain nombre de mères ont vu leurs enfants quitter l´école. D´autres ont de petits enfants et ne connaissent pas mères en Contact. les 14 et 15 novembre, une conférence organisée à Winterthour (Suisse) permettra à ces dernières d´entendre ce que les premières ont vécu, et de décider à leur tour de s´engager ou de créer un groupe si elle le souhaitent.

Thèmes liés:

Vivre en minimaliste

CHANGER SES HABITUDES FACE À LA SURCONSOMMATION, C’EST POSSIBLE. DE PLUS, EN RÉDUISANT SES BESOINS ET EN CONSOMMANT MOINS, NOUS GAGNONS DE LA PLACE, DU TEMPS ET DES ÉCONOMIES. VOICI QUELQUES PISTES SIMPLES POUR NOUS…

Publicité