Skip to content

Aucun dieu hindou n’est mort pour moi

© Alliance Presse
Pour Sarala, l’hindouisme n’était pas une philosophie: c’était une religion. Récit d’un parcours spirituel.

Elle s’appelle Saraswathi, du nom de la déesse hindoue de la connaissance et de la sagesse. Pourtant, elle ne porte plus le «pottu», le point qu’arborent sur leur front les femmes à Pondichéry, en Inde. Au grand étonnement de ses amis indiens. C’est que le cheminement de Sarala (diminutif) n’allait pas de soi…

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 4.30 pour 1 mois

Abonnement SpirituElles Web 3 ans

CHF 59.00
Accès à tout le contenu digital

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 39.00
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Publicité