Skip to content

Son rêve : devenir policière

Une policière en train de mennoter un homme vêtu d'un sweet à
C’était son métier de rêve. Elle l’a exercé, quitté, puis retrouvé. Rencontre.
Sandrine Roulet

Si vous croisez Nadia Staub en service, vous la trouverez en uniforme bleu marine, avec une arme à la ceinture et une casquette. Eh oui! Cette Suissesse de 44 ans exerce la fonction de policière. Mais des casquettes, Nadia en endosse plusieurs autres: épouse, mère de quatre enfants ou encore directrice d’une petite maison d’éditions.

Un rêve d’enfance

Publicité

Nadia caresse le rêve de devenir policière dès ses douze ans. En effet, son enfance en Côte d’Ivoire l’a sensibilisée à certaines injustices. Et dans sa famille, on la surnomme «œil de lynx» car elle écoute et observe tout ce qui se passe autour d’elle. Quand vient le temps de se former, Nadia cherche une place d’apprentie auprès des communes de sa région pour mettre déjà un pied dans l’administratif.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois
Image du film "J'y crois encore"

«J’y crois encore»

Que se passe-t-il lorsqu’un chanteur à succès passe par une terrible épreuve? Ce film touchant l’est encore plus quand on réalise qu’il s’agit d’une histoire vraie.

Publicité