Skip to content

Le célibat, porteur de vie !

Viviane souriante sous son parapluie
Après une rupture amoureuse difficile, Viviane, physiothérapeute de 31 ans, décide de confier sa vie à Dieu de manière plus absolue. Ce choix a changé le regard qu’elle porte sur son célibat. Rencontre.
Rébecca Reymond

«Les saisons ont chacune leur valeur. Il faut prendre le temps de découvrir le sens de celle que l’on est en train de traverser, libre des pressions sociales», annonce d’entrée de jeu la jeune femme, l’esprit incisif. «J’ai longtemps cru que je ne pourrais rien faire de valable pour Dieu tant que je ne serais pas mariée. J’ai dû me détacher de cette vision des choses pour m’en remettre à Dieu, à ses plans et à son timing.»

Effectivement, depuis qu’elle a décidé, malgré ses sentiments, de mettre un terme à la relation qu’elle entretenait depuis deux ans avec un non-chrétien, Viviane a appris à faire confiance à Dieu. Le choix a été très difficile, mais le constat était sans appel: «Je veux suivre Jésus. Il est au centre de ma vie et je souhaite pouvoir partager cela en couple et en famille… C’était trop risqué de miser sur le fait que mon compagnon puisse un jour se convertir à la foi en Jésus.»

Publicité

Qu’est-ce qu’une vie réussie?

Viviane ressent que Dieu la pousse à lui faire de plus en plus confiance. Sous forme de défi, il lui confirme que si elle est prête à se préoccuper d’abord de ses «affaires» à lui, lui s’occupera des siennes. «Sans me rendre passive, cette promesse m’a permis d’avoir de la place pour d’autres pensées et pour la joie dans ma vie, en m’agitant moins.»

Une clé de ses réflexions: réévaluer ses buts existentiels. «Qu’est-ce qui fait une vie réussie? Un mariage, le fait d’être heureux? Personnellement, je suis persuadée que le but de ma vie est d’être en relation avec Dieu, et que mon bonheur découlera de cette relation, que je sois mariée ou non.»

Investir et progresser

Attirée depuis toujours par les témoignages de personnes ayant une grande proximité avec Dieu, elle décide de profiter de sa saison de vie pour investir du temps et de l’énergie dans sa relation avec Dieu, comme elle le ferait avec un homme qui lui plaît.

J’ai arrêté de projeter un mari potentiel dans chaque homme que je rencontre.

Viviane

«J’ai appris à aimer Dieu pour qui il est, et non pour ce qu’il peut m’apporter. J’ai dégrossi les zones grises de mon développement émotionnel et ma tendance à la dépendance affective. Enfin, je me suis détachée de la convoitise, et j’ai arrêté de projeter un mari potentiel dans chaque homme que je rencontre, guettant des correspondances avec ma check-list relationnelle.»

Deux ans après avoir prié pour demander à Dieu un terrain où s’investir, il répond de manière assez miraculeuse. Viviane découvre le ministère d’Evangile en Chemin qui offre un lieu de prière et d’écoute ouvert à tous et très fréquenté par des marginaux. Elle s’y engage et s’y épanouit, sans se soucier du lendemain, profitant pleinement du temps qu’elle peut consacrer à ces personnes.

Des hauts et des bas

Malgré son obéissance, Viviane traverse aussi des crises. Elle se souvient de la petite voix accusatrice qui l’a poursuivie le jour de son 25e anniversaire; du choix de céder à la jalousie ou non lorsqu’elle reçoit un faire-part de mariage; ou encore de l’hygiène de vie qu’elle s’impose, en évitant de regarder des films romantiques qui accentuent son sentiment de solitude.

Libre des normes sociales

Etre à la fois célibataire et chrétienne peut ajouter de la pression sociale. Viviane le ressent parfois. Il s’agit, encore une fois, de garder les yeux fixés sur Dieu, «pour ne pas intégrer la vision traditionaliste selon laquelle une femme s’épanouit seulement quand elle est mère», résume-t-elle. Et de nourrir ses pensées à de bonnes sources. «Les biographies de Corrie Ten Boom, Lilias Trotter, Gladys Aylward ou Amy Carmichael, toutes célibataires et ayant accompli de grandes choses pour Dieu, m’inspirent énormément», conclut-elle.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Publicité