Skip to content

Pas d’accord!

Geneviève Radloff
La chronique SpirituElle de Geneviève Radloff
Geneviève Radloff

«Je ne suis pas d’accord!» Même un petit enfant exprime ce sentiment, d’abord par des grimaces, puis vient la phase des «Non!». L’adolescent en fait son écho dans sa recherche d’identité et de ses propres valeurs.

En tant qu’adultes, nous nous exprimons avec plus de précision et avec moins de véhémence, peut-être, mais le sentiment persiste. Je ne suis pas d’accord: avec la politique du pays, avec la vie en colocation, avec la façon dont l’autre prie ou chante dans l’assemblée, etc.

Publicité

Il y a tellement de choses qui peuvent nous séparer, et trop souvent nous nous fixons sur ces différences. Nous ne sommes pas de la même culture, de la même langue, du même arrière-plan ecclésiastique.

Il serait difficile de trouver un groupe de croyants plus diversifié que les disciples de Jésus. Pourtant, Jésus les a aimés, choisis, et enseignés pendant trois ans. Sa prière pour eux, avant d’être arrêté par ses bourreaux, c’était qu’ils soient unis.

L’apôtre Paul, beaucoup plus tard, rappelle que nous sommes tous un en Jésus, sans égard pour le sexe, la nationalité ou la condition de vie. Mais les préjugés et les habitudes sont coriaces. Il n’y a que l’amour unifiant de Jésus qui puisse nous apprendre à nous aimer, à nous comprendre et à devenir un.

Je dois reconnaître que, si je ne suis pas toujours d’accord avec mes semblables, ils m’apprennent énormément de choses. Leur amitié m’est essentielle pour mon propre développement. Ils me stimulent et me lancent parfois des défis. Ma vie a été enrichie par celles et ceux qui sont différents de moi.

Alors, oui, même je ne suis pas toujours d’accord, j’ai besoin de vous. Merci d’être là. ❤️

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Publicité