Skip to content

Grand-mères, petits-enfants et technologie

Les nouvelles technologies : nos aînés ne sont pas en reste !

MARIANNE, 73 ANS :

« Mon téléphone portable, de première génération,     dispose de fonctions minimales, avec un écran tout juste en couleur. Mais, i l remplit à merveille son rôle de “lien” avec une de mes petites filles. »

Publicité

MARGAUX, 15 ANS :

« Parler, ça essouffle beaucoup grand – maman, alors je lui envoie des sms. Ma petite sœur n’a pas encore de téléphone alors elle lui écrit des lettres ! »

NATHALIE, 42 ANS :

« Ma mère a constamment le nez collé à son smartphone. Elle envoie des photos à ses amis, répond aux messages,… même lorsqu’elle est en présence de ses petits-enfants qu’elle ne voit pas souvent. C’est énervant ! » mes grands neveux et mon père, nous avons créé un groupe sur lequel nous échangeons. Chacun se sent suffisamment libre pour y publier ce qui lui fait plaisir quand il le souhaite. »

SOPHIE, 47 ANS :

« Pour ma part, j’ai constaté que mes enfants entretiennent avec plus d’autonomie leur relation avec leurs grands-parents que ne le faisait ma génération. »

CARLOTTA, 35 ANS :

« L’apparition des nouvel les technologies n’a pas fa i t évoluer ma relation avec mes grands parents , mais je m’amuse souvent des posts de l’un d’entre eux sur “Insta” ! »

LIZ, 47 ANS :

« Avec mes sœurs, mes grands neveux et mon père, nous avons créé un groupe sur lequel nous échangeons. Chacun se sent suffisamment libre pour y publier ce qui lui fait plaisir quand il le souhaite. »

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnement SpirituElles Web 3 ans - NE PLUS UTILISER

CHF 59.00
Accès à tout le contenu digital

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 39.00
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 4.30 pour 1 mois

Mon mari, cet inconnu

Madeline Lacroix* a 16 ans lorsqu’elle rencontre son futur mari, qui est un pervers narcissique. Au bout de 40 ans de vie commune, elle réussit à quitter son foyer et le quotidien infernal d’humiliations et…

Publicité