Skip to content

Accompagner un enfant à haut potentiel

© Istockphoto
Si votre enfant présente un profil cognitif à haut potentiel (HP) intellectuel, vous faites partie des 2 à 3 % de parents d’enfants précoces. Il n’est pas toujours simple de savoir quel comportement adopter pour lui donner la possibilité de s’épanouir. Que faire?
Nathalie Rochat

Quelques particularités reconnues

Les auteurs, Roberta Poulin, Doris Perrodin et Olivier Revol proposent des pistes intéressantes dans 100 idées pour accompagner les enfants à haut potentiel (éd. Tom Pousse). Tout d’abord, un enfant précoce présente des particularités communes à la plupart d’entre eux. Notamment celle de pouvoir traiter rapidement les informations perçues. Son raisonnement et sa mémoire sont exceptionnels. Il associe facilement plusieurs idées en même temps et sait les synthétiser rapidement. De manière intuitive, il propose des solutions originales à des problèmes complexes, sans toujours pouvoir expliquer sa démarche. Curieux, sensible et créatif, l’enfant est particulièrement lucide face aux enjeux du monde. Sa sensibilité lui donne l’envie de défendre des causes dont il sent l’injustice. Cependant, l’interaction entre ses pensées fulgurantes et ses émotions ne sont pas facile à gérer. Il est alors bon de lui apprendre à vivre mieux ses conflits internes.

Publicité

Écouter l’enfant par la parole

Rebecca est éducatrice et maman d’une enfant HP, elle propose d’apprendre à l’enfant à reconnaître ses émotions en les nommant avec lui régulièrement. Sans minimiser les faits, une reformulation de son ressenti l’aide à créer des liens entre l’émotion vécue et les évènements rencontrés. «Tu te mets en colère contre Marie, car tu trouves qu’elle ne va pas assez vite dans ses réponses lorsque tu joues avec elle». Ou «lorsque tu vois un ami malheureux dans sa famille, tu te sens triste et perturbé». Ses sentiments sont alors reconnus, «il peut apprendre à les vivre mieux en les exprimant et en acceptant sa sensibilité», dit-elle.

Gérer les situations frustrantes

L’enfant précoce peine souvent à faire des choix, tellement ses intérêts sont grands. Mais «il ne peut pas tout voir, tout essayer et prendre part à tous les projets qui l’intéressent», relate Olivier Revol, pédopsychiatre. Savoir renoncer s’apprend, même si cela engendre de la frustration. Ainsi, l’aider à découvrir une passion de manière approfondie lui offrira des occasions de la vivre avec plaisir et contentement.

Cultiver le développement

L’enfant HP a besoin d’un cadre bienveillant mais ferme pour se sentir en sécurité. La plupart du temps, ses aptitudes lui permettent d’apprendre vite, selon Laure, enseignante spécialisée. Cependant, elle relate l’importance «de l’initier à fournir des efforts, afin qu’il soit prêt à relever les défis en persévérant, même s’il risque d’échouer». L’erreur ne doit pas être une menace. «Lorsqu’une situation plus exigeante se présentera à lui, il saura mieux s’adapter sans trop d’angoisse». De fait, si son entourage l’encourage en valorisant son comportement, il prendra confiance en ses capacités et son travail sera récompensé.

Coaching dans son travail scolaire

Dr Revol pointe dans un article intitulé L’enfant précoce: mode ou réalité, l’absence de méthode dans les apprentissages d’élèves HP. «Le surdoué peut en faire l’économie parce qu’il n’a pas besoin de faire une analyse précise pour trouver une réponse». Il la sait de manière intuitive. Ainsi, une certaine rigueur dans l’organisation de ses devoirs à la maison est fort utile. Ambre, coach scolaire pour enfants HP, témoigne de l’importance «d’un soutien à la planification et à l’anticipation des tâches à effectuer». Lui apprendre à opter pour les bonnes stratégies en notant les étapes à reproduire augmentent ses chances de réussites et organise sa pensée.

Des activités extra-scolaires ouvertes sur le monde

Roberta Poulin et Doris Perraudin insistent sur le fait de veiller «à ce que sa curiosité et son besoin d’apprendre soient préservés, mais en faisant attention toutefois à ne pas proposer uniquement des activités d’ordre intellectuel». Certaines doivent faire appel à d’autres intelligences, comme le théâtre, la musique ou le sport en équipe.

Une spiritualité au plus près de la vérité biblique

Marc, adulte à haut potentiel, se souvient de son besoin de vérité et d’absolu lorsqu’il était enfant. Les nombreuses questions sur l’existence de Dieu et son plan pour l’humanité le tracassaient. «J’avais besoin, à 9 ans, que quelqu’un prenne du temps, pour répondre à mes interrogations avec humilité, mais également avec nuance, de manière à ne pas réveiller mon sentiment d’injustice souvent présent». Il se dit convaincu de l’importance d’offrir à l’enfant la possibilité de rechercher dans la Bible certaines réponses. C’est ce qu’il vit avec sa fille. Il termine souvent l’échange par la prière. Selon lui, «Jésus se révèle aussi aux enfants de manière inattendue.»

________________________________________________________________________________________

Il existe plusieurs structures d’accompagnement des enfants HP. En Suisse, l’ASEHP soutient déjà 650 familles, une association qui a pour but de détecter et d’aider et d’accompagner les enfants HP et d’accompagner les parents et les enseignants dans leur prise en charge. En France, l’AFEP et l’ANPEIP offrent les mêmes services. 

Thèmes liés:

Mon mari, cet inconnu

Madeline Lacroix* a 16 ans lorsqu’elle rencontre son futur mari, qui est un pervers narcissique. Au bout de 40 ans de vie commune, elle réussit à quitter son foyer et le quotidien infernal d’humiliations et…

Publicité