Skip to content

Mes conversations, un miroir?

Découvrez la chronique de Geneviève Radloff.

J’ai récemment passé une soirée chez une jeune maman d’un enfant de sept mois. Vous pouvez imaginer de quoi nous avons parlé. Mais les jeunes parents ne sont pas les seuls qui ne tarissent pas sur leur sujet préféré. Prenez un fan de football lors du Mondial: vous n’aurez pas besoin d’attendre longtemps pour découvrir sa passion!
Voici un verset biblique qui m’interpelle depuis ma jeunesse: «C’est de l’abondance du cœur que la bouche parle» (Luc 6, 45). Lorsque je parle, quels sont les sujets qui alimentent ma conversation? En quoi consiste «l’abondance de mon cœur»?
Suivant le jour, je parle de mon travail, de ma famille, ou je m’enthousiasme pour une nouvelle recette. Jusqu’au jour où rien ne marche comme il faut, je cherche en vain des solutions, et je m’enfonce de plus en plus dans le désespoir.
C’est la lecture d’un Psaume qui remet mes propos sur les rails: «Chaque jour je te bénirai… et je raconterai ta grandeur» (Ps. 145, 2). La grandeur de Dieu peut à elle seule constituer un vaste sujet de conversation, mais de surcroît, elle détourne ma vue loin de ma personne.
Je vais donc me mettre au diapason de la nature: «Toutes tes œuvres te loueront! Et tes fidèles te béniront» (Ps. 145, 10).

SpirituElles

Article tiré du numéro SpirituElles 3/14 Septembre-Novembre 2014

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Publicité