Skip to content

Sara «rira la dernière…»

© DR
Il s’agit de la seule femme qui figure au palmarès de la foi dans Hébreux 11. Elle devient attachante et proche de nous par ses imperfections.
Geneviève Radloff

Sara a 65 ans, l’âge de la retraite pour beaucoup d’entre nous, lorsqu’elle entame un voyage bouleversant. Avec son mari, elle quitte sa patrie pour un pays lointain, un beau pays fertile promis par Dieu à Abraham et à sa descendance. Mais en attendant, tout ce qui lui est familier et cher est loin.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 25.63
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Abonnement SpirituElles Web 3 ans

CHF 31.78
Accès à tout le contenu digital

Ce qui est vrai

Je regarde, fascinée, les virevoltes des danseurs sur scène. L’homme soulève aisément sa partenaire, faisant voler sa longue robe blanche et sa chevelure épaisse. Ses yeux brillent. L’expression sur leurs visages témoigne d’une telle exaltation…

Publicité