Skip to content

«Dieu ne nous abandonne jamais!»

Asia bibi
© DR
Des équipiers de Portes Ouvertes France ont pu rencontrer Asia Bibi quelques jours après son arrivée à Paris, lors de la sortie de son livre co-écrit avec la journaliste Anne-Isabelle Tollet. Dans Enfin libre! (éd. Du Rocher), cette chrétienne pakistanaise raconte ses années de détention. Extraits de leur entretien.
beatrice

Avez-vous un message pour ceux qui ont prié pour vous ?

Oui, Dieu est avec vous exactement comme il était avec moi. Vous êtes dans les mains de Dieu et vous êtes importants.

Publicité

Comment votre séjour en prison a-t- il changé votre foi ?

Ma foi a toujours été forte parce que ma famille est très pratiquante, mais elle est devenue plus forte parce que maintenant je sais que Dieu est avec moi – et Dieu ne vous laisse pas seul, il est toujours avec nous.

Vous est-il arrivé de douter de Dieu ?

Je n’ai jamais douté parce que quand je suis née, un prêtre a dit à ma mère: «Cette fille va être éprouvée par Dieu.» Et mes parents n’arrêtaient pas de me raconter cette histoire. Je savais donc que cela allait arriver un jour.

Réalisiez-vous que vous étiez un symbole d’espoir et de foi ?

J’avais beaucoup de patience et d’espoir pendant que j’étais en prison. Et j’étais certaine que je serais libérée un jour parce que j’étais innocente. Quand mon père est venu me rendre visite, il m’a dit que j’avais été accusée au nom de Jésus. Je lui ai répondu que je serais également libérée au nom de Jésus.

Dieu est avec vous exactement comme il était avec moi.

Asia Bibi

Qu’avez-vous ressenti lors de l’assassinat de Salman Taseer* par des extrémistes ?

J’ai ressenti une douleur très profonde. J’ai vrai- ment pleuré parce qu’il était innocent. Chaque fois que je pense à lui, j’ai les larmes aux yeux. J’ai beaucoup de douleur dans mon cœur.

Espérez-vous vivre dans l’anonymat à l’avenir ?

Je suis libre, mais j’ai besoin de sécurité. Je suis sûre que vous comprenez. Mon souhait est que mes enfants aient une éducation, car celle-ci a beaucoup pâti de mon absence.

Envisagez-vous de vous installer en France ou plutôt au Canada ?

Je n’ai pas encore décidé, je suis venue en France et je suis très occupée. J’ai donc besoin d’un peu de temps pour m’asseoir et y réfléchir. Le Canada est un très bon pays et la France aussi.

*gouverneur du Pendjab qui soutenait la cause d’Asia Bibi

L’affaire Asia Bibi en quelques dates

Asia Bibi

21 juin 2009 – L’arrestation 

Asia Bibi cueille des baies dans un champ avec d’autres femmes de son village du Pendjab, au Pakistan oriental, à environ 48 km de Lahore. Alors qu’elle se désaltère, la jeune femme est prise à partie par une autre ouvrière agricole, l’accusant d’avoir rendu l’eau impure. Le ton monte entre les deux femmes. Asia Bibi est accusée de blasphème et envoyée en prison.

8 novembre 2010 – Condamnée à mort !

La jeune mère est condamnée en première instance à la peine de mort par pendaison.

2011 – Les assassinats

Deux hommes politiques paient de leur vie leur soutien à Asia Bibi. Shahbaz Bhatti, Ministre des minorités, et Salman Taseer, gouverneur du Pendjab, sont assassinés.

Asia Bibi et Salman Taseer, gouverneur du Pendjab assassiné
Asia Bibi et Salman Taseer, gouverneur du Pendjab assassiné

31 octobre 2018 – La fin du tunnel

La Cour suprême du Pakistan procède au procès en appel d’Asia Bibi le 8 octobre 2018. Le verdict ne tombera que plusieurs semaines plus tard: elle décide de l’innocenter, ce qui déclenche d’immenses manifestations de la part des islamistes.

8 mai 2019 – Le départ vers le Canada

Libre à partir de janvier 2019 après un ultime recours tenté par des islamistes radicaux – rejeté – Asia Bibi est restée cachée plus de trois mois, pour sa protection, dans un lieu tenu secret, avant de pouvoir quit- ter son pays. Elle rejoint une partie de sa famille déjà établie au Canada.

Asia Bibi

La loi anti-blasphème

Au Pakistan, la minorité chrétienne, fortement discriminée, est particulièrement touchée par la loi anti-blasphème, souvent utilisée de manière injuste entre voisins, pour régler des conflits mineurs. Les chiffres sont parlants. Dans le pays, les chrétiens représentent environ 4% de la population totale, mais sont impliqués dans 12% des 691 cas de blasphèmes enregistrés en 2015.

Je suis libre, mais j’ai besoin de sécurité.

Asia Bibi

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez d'un abonnement de 14 jours gratuitement.

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 3.90 pour 1 mois

Elle a choisi d’aimer

Malgré une centaine de titres publiés en anglais et plus de 32 millions de livres vendus, Stormie Omartian revient toujours à la pratique de base de la foi chrétienne: une vie de prière. Entretien exclusif.

Chanter, pour rencontrer Dieu

Les éditions Jeunesse en Mission (JEM) fêtent cette année quarante ans d’existence. A cette occasion Linda Panci-McGowen, qui est à l’origine du premier recueil de chants J’aime l’Eternel, a publié son histoire dans Notes d’amour…

Publicité