Skip to content

Sandrine Ray: Aumônière des sportifs d’élite

© DR
2001: L’équipe féminine suisse de hockey échoue à se qualifier pour les Jeux Olympiques. Membre de cette équipe, la jeune Sandrine Ray est effondrée. Pourtant, c’est à ce moment «T» que l’adolescente choisit de se tourner vers Dieu. Quatre ans plus tard, elle participera aux JO de Turin. Aujourd’hui aumônière sportive, elle s’engage de tout cœur pour les sportifs de haut niveau. Rencontre.
Sandrine Roulet

En quoi consiste votre travail d’aumônière sportive?
Il comporte deux aspects: l’accompagnement soit de sportifs qui traversent des moments difficiles et se retrouvent face à des questions existentielles, soit de sportifs déjà croyants afin de les aider à croître spirituellement. En effet, en raison de leurs engagements sportifs, ceux-ci sont toujours en voyage ou en entraînement et n’ont pas la possibilité d’aller à l’Eglise. Je propose donc des études bibliques et j’essaie de créer un groupe pour eux. Par ailleurs, je me déplace sur des événements ou des camps d’entrainement et je mets aussi en place des groupes de prière entre plusieurs athlètes afin qu’ils puissent partager ce qu’ils vivent.

Thèmes liés:

Pour poursuivre la lecture, choisissez une des options suivantes:

Créer un compte gratuitement

Et profitez gratuitement de l'accès aux articles web réservés aux abonnés pendant 14 jours.

Abonnement SpirituElles Web 3 ans - NE PLUS UTILISER

CHF 59.00
Accès à tout le contenu digital

Abonnement SpirituElles Web 2 ans

CHF 39.00
Accès à tout le contenu digital pendant 2 ans

Abonnement SpirituElles Web mensuel

CHF 4.30 pour 1 mois

On l’appelle «Madame Famille»

Décorée de la Médaille de la Famille, présidente de la Fédération Nationale des Associations Familiales Protestantes de France depuis 2013, famille d’accueil pour plus de quatre-vingts enfants et femme de pasteur, Françoise Caron a publié…

Publicité