Skip to content

Où est Dieu quand je souffre physiquement?

© Getty Images
Témoignage de rencontre avec Marion, 33 ans, atteinte d’une maladie chronique. L’endométriose, qui lui cause des douleurs insoutenables, lui a aussi révélé une nouvelle perspective à propos de Dieu.
Tiavina Kleber

Etant moi-même atteinte d’une maladie chronique, je vais souvent chez le médecin. C’est dans une salle d’attente que j’ai commencé à croiser Marion. Il s’est écoulé un an avant que nous échangions quelques mots. Chaque fois que je la vois, elle a le visage plongé dans un livre, attendant patiemment que le médecin vienne la chercher. Je n’osais pas la déranger. Elle a l’air tellement paisible, mais comme elle est ici aussi souvent que moi, j’imagine que son quotidien ne doit pas être des plus faciles.

Et puis un jour, elle lisait un livre de Christine Caine, une conférencière évangélique. Je comprends alors que Marion a sans doute une sensibilité chrétienne. Je l’aborde alors timidement: «Moi aussi, j’ai besoin de lire des choses encourageantes avant de faire face aux médecins.» Elle rit et me répond: «Surtout avec ce médecin!» Effectivement, le docteur que nous fréquentons toutes les deux est excellent, mais il ne sait pas être rassurant avec ses patients.

Publicité

Dieu nous place dans une famille

Cela a été le début d’une belle amitié. Marion souffre d’endométriose, une maladie qui se manifeste par des crises de douleur aiguës pendant les règles. Le cas de Marion est grave: cela affecte le fonctionnement de sa vessie et de son système digestif. Il n’y a pas encore de traitement contre l’endométriose. Comment continue-t-elle de faire confiance à Dieu malgré le mal qui la ronge? Je n’avais jamais osé lui demander.

J’ai fini par lui poser la question. «Tu sais Tiavina, Dieu nous apprend à être des sœurs les unes pour les autres. C’est aussi comme ça aussi qu’il se manifeste», m’a-t-elle dit, sans me répondre d’abord. Et Marion est une excellente sœur. Quelles que soient les circonstances, elle témoigne toujours d’un amour patient, bienveillant et nourricier. En suivant les enseignements de Jésus, Marion s’est tissé un entourage qui la soutient et la fortifie, tout en étant elle-même un soutien pour les autres. C’est donc dans cette communauté qu’elle puise des forces.

«Ce dont je témoigne, ce n’est pas que Dieu guérit ou apaise mes souffrances, mais qu’il ne m’a jamais abandonnée», résume-t-elle. «Il est là. Il m’encourage. Il m’a placée dans sa famille.» Alors que nous parlons de sa vie éprouvante, mais remplie d’amour, je me rends compte que le parcours de Marion illustre joliment le verset en Galates 6, 2: «Aidez-vous les uns les autres à porter vos fardeaux: vous obéirez ainsi à la loi du Christ.»

Thèmes liés:

Sois parfaite? Non! Sois fidèle!

«Fais plaisir, dépêche-toi, sois parfaite, fais des efforts!» Tout autant de messages contraignants, ce qu'on appelle les «drivers», auxquels nous nous astreignons sans le savoir. Comment appréhender l’injonction de perfection que bon nombre d’entre nous…

Publicité